Spécial 3e : quelle voie professionnelle pour mon enfant ?

Le conseil de classe du 2e trimestre est passé, et vous voilà bien ennuyé-e : on conseille fortement à votre enfant d’envisager une voie professionnelle. Probablement vous en avait-on déjà parlé, en 4e ou au 1er trimestre, mais encore aujourd’hui, votre enfant n’a pas de projet précis. Pour certains d’entre vous, cela peut même être très mal vécu, car vous rêviez que votre enfant fasse des études longues, et jusqu’ici, vous vous êtes concentré-e sur l’objectif 2de générale : cours particuliers, cadrage, recadrage, … en vain. À moins que ce ne soit votre enfant qui le vive comme un échec. Bref, vous n’êtes pas préparé-e, vous ne savez pas dans quelle branche votre fils ou votre fille pourra s’épanouir et réussir, et il vous reste un tout petit trimestre pour prendre cette décision.

« La voie pro : est-ce vraiment la seule solution ? »

Il est légitime de se poser la question. Alors, quels sont les atouts de la voie professionnelle ?

  • Elle permet à des jeunes qui ne se sentent pas à leur place dans l’enseignement général de se retrouver en situation de réussite.

    schema-bac-pro-3-ans

    Les passerelles entre formations

  • La voie pro est particulièrement utile aux jeunes qui apprennent mieux en faisant : les enseignements professionnels occupent la moitié de leur emploi du temps, la scolarité est ponctuée de stages en entreprise, et les enseignants des matières générales sont eux aussi plus « pratiques », concrets dans leur enseignement qu’en lycée général et technologique.
  • Les relations avec les enseignants sont souvent différentes en lycée professionnel, où les professeurs sont plus proches de leurs élèves et de leurs préoccupations.
  • Un CAP permet de poursuivre en bac pro, un bac professionnel assorti d’un bon dossier permet une poursuite d’études en BTS, puis éventuellement en licence professionnelle. Ce qui permet une bien meilleure insertion professionnelle qu’un bac général obtenu dans la douleur, avec un dossier médiocre, voire pas de bac du tout.

Dans quel cas refuser la voie professionnelle ?

Dans l’absolu, vous pouvez refuser la voie professionnelle et forcer le passage. Toutefois, si les professeurs encouragent votre enfant à aller en 2de professionnelle, c’est qu’ils savent qu’il se retrouvera en grande difficulté en lycée général et technologique. Cependant, dans certains cas précis, le choix de la voie professionnelle peut être une erreur. C’est en particulier le cas pour des enfants qui sont porteurs de certains handicaps, en particulier de handicaps invisibles comme la dyspraxie, ou si les résultats de votre enfant ont baissé récemment et sont en deçà de son potentiel… Dans ce cas, le plus urgent est d’en trouver la cause auprès de spécialistes (psychologues, psychopédagogues, coachs scolaires …)

En tout état de cause, si vous refusez la voie professionnelle pour votre enfant, il vous faudra mettre sur pied un projet précis, et un plan d’action permettant à votre adolescent de traverser les trois années de lycée victorieusement. Cela peut passer par des mesures de soutien (soutien psychologique, cours particuliers, coaching, etc.), la mise en place de mesures d’adaptation (si elles n’ont pas été mises en place plus tôt), et toute autre mesure visant à compenser ses difficultés.

« OK pour la voie professionnelle. Mais quelle formation choisir ? »

C’est là que les choses se compliquent. Il existe plus de 160 bacs professionnels et environ 200 CAP dans 14 domaines d’activité  de l’agriculture, de l’industrie et du service ! Voilà ce qui s’appelle avoir l’embarras du choix … Car là est le secret de la réussite en voie professionnelle : l’établissement d’un projet en adéquation avec ses aspirations et sa personnalité. L’orientation subie n’est jamais une bonne chose.

Un conseiller d’orientation s’appuiera sur les résultats scolaires du jeune et ses centres d’intérêt. Il pourra aussi utiliser des tests d’intérêts professionnels permettant d’aiguiller le jeune vers une sélection de métiers, comme celui disponible sur lesmetiers.net. Un coach d’orientation, lui, disposera souvent de plus de temps, et prendra aussi en compte des traits de personnalité du jeune, et ses aspirations.

Quels sont les outils utilisés par un coach en orientation ?

Le premier outil du coach est le questionnement et l’écoute active. Mais le coach en orientation dispose aussi de tests d’intérêts professionnels (de type RIASEC), de motivation et de personnalité. Ceux-ci permettent au jeune d’y voir plus clair dans ce qui l’intéresse, ce qui compte pour lui, le contexte dans lequel il souhaite travailler, mais également de construire une meilleure image de soi, souvent mise à mal à par les difficultés scolaires. Les tests ne donnent pas de réponses toutes faites (ou alors ils sont mal utilisés) mais des pistes de réflexion …

« Mon enfant commence à y voir plus clair : et maintenant ? »

Ça y est, votre enfant commence à savoir ce qui pourrait l’intéresser ? Pour finaliser son projet, il devrait maintenant avoir l’occasion de rencontrer des professionnels dans le domaine qui l’intéresse. Souvent, c’est possible lors des salons de l’orientation et des forums des métiers. Ces derniers sont massivement organisés au printemps par les communes et les établissements scolaires. Il est aussi possible d’activer le réseau de ses parents pour en rencontrer, ou d’aller simplement à la rencontre des professionnels sur leur lieu de travail.

Il est aussi précieux de fréquenter les journées portes ouvertes des lycées professionnels. L’expérience montre que c’est souvent déterminant et motivant pour les jeunes. Ces moments permettent de se projeter dans une nouvelle aventure scolaire, de rencontrer les enseignants de lycée professionnel, mais aussi d’anciens élèves, qui ont pu être en (grande) difficulté et ont retrouvé la voie (la joie) de la réussite.

 

Au terme de ce parcours, votre enfant est prêt à retrouver la réussite, et une meilleure estime de soi. Et ça, ça n’a pas de prix !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *