Petit guide d’autocoaching scolaire à l’usage des ados

La rentrée approche, il va falloir retourner au collège ou au lycée… Certains se réjouissent, d’autres moins. Mais vous n’y échapperez pas. Et en général, vous souhaitez réussir l’année qui vient (tant qu’à faire !).

Voici quelques pistes pour vous auto-coacher et vous aider à réussir cette année.

Mais il faut tout de même que je vous explique très rapidement le principe du coaching : il s’agit d’aider un client à  définir ses objectifs et le chemin pour les atteindre, et de l’accompagner sur ce chemin. Quand vous vous auto-coachez, vous êtes votre propre coach. Si vous avez des doutes quant à votre capacité à vous dédoubler, demandez l’aide d’une personne bienveillante de votre entourage (ou faites vous offrir mes services 😉 ).

Étape n°1 : la vision

Quand vous vous imaginez adulte, à quoi ressemble votre vie rêvée ? Imaginez que vous ayez une baguette magique … de quoi est faite votre vie dans dix ou quinze ans ? Ecrivez-le, dessinez-le … Soyez aussi précis(e) que possible dans cette description. Comme c’est quelque chose de très personnel que vous n’allez montrer à personne, soyez sincère avec vous-même.

Et dans ce rêve, qu’est-ce qui vous semble essentiel ? Définitivement impossible à négocier ?

Qu’est-ce qui relève de l’irréaliste ? Comment s’approcher de ce fantasme dans notre réalité ? Quelle forme concrète pouvez-vous donner à ce fantasme ?

Maintenant, visualisez une version réaliste de vous-même, adulte épanoui(e).

Étape n°2 : on allume le GPS

Vent Favorable

Sur la carte de votre monde, vous avez défini une destination. C’était le premier pas pour l’atteindre : autant savoir où on veut aller. D’ici une dizaine d’années, elle changera sans doute un peu, mais vous avez en main les composantes essentielles. Vous savez si vous préférez une plage de sable fin ou un sentier de randonnée, rouler en vélo ou en Porsche, aller loin, ou rester aux environs … ou en termes moins imagés, vous avez une idée du domaine professionnel dans lequel vous êtes le plus susceptible de vous épanouir, si pour vous bonheur rime avec argent ou aventure (ou sécurité, ou famille, ou recherche, ou équipe, ou dépaysement…).

Et vous avez probablement identifié un ou plusieurs métiers de rêve. Si vous avez un doute … trouvez un moyen de lever ce doute. Et renseignez-vous sur ce métier lui-même, avant de passer à la suite. Contactez des pros, profitez d’un stage d’observation (c’est obligatoire en 3e, mais on peut en refaire les années suivantes).

L’étape suivante va consister à trouver le chemin qui mène à votre destination personnelle. Il y a même sans doute plusieurs chemins qui y mènent, et dans ce cas, explorez-les tous. Selon vos priorités, comme avec un bon GPS, vous allez choisir votre plan A, puis votre plan B (et peut-être garder en tête qu’il existe un plan C).

Comment trouver ce(s) chemin(s) ? Vous avez à votre disposition :

  • l’ONISEP
  • les CIO (centres d’information et d’orientation)
  • les forums des métiers
  • les salons de L’Etudiant (partout en France, toute l’année ou presque, sur plein de thématiques différentes)

Après avoir fait ce travail, vous savez quelles sont les études qui vous permettront d’accéder au métier de vos rêves. Si la voie royale exige de vous que vous ayez un dossier « béton » et que vous végétez à 10 de moyenne, il est temps de vous demander si vous en avez sous la pédale et si le retard est rattrapable, ou s’il faut trouver un plan B. Dans tous les cas, le découragement n’est pas de mise : il doit y avoir une solution. L’étape suivante permettra de la déterminer.

Étape n°3 : La planification du voyage

Vous avez désormais les informations essentielles : votre destination, et les itinéraires qui permettent de l’atteindre. À vous maintenant de choisir l’itinéraire qui vous convient le mieux, et de déterminer comment le suivre en évitant la sortie de route ou la crevaison.

Pour cela, vous allez faire le chemin à l’envers dans votre tête, et partir du niveau de formation maximal à atteindre pour atteindre votre but.

  • Quelles sont les conditions pour y accéder ?
  • Quels conseils les étudiants en fin de formation peuvent-ils me donner pour m’y préparer ?
  • Que vais-je devoir faire pour y accéder ? Que cela signifie-t-il pour l’année ou les deux années qui précèdent ?

Après cet exercice,vous allez recommencer au niveau inférieur (en remontant le temps).

Et ainsi de suite jusqu’à répondre à la question : « Que dois-je faire cette année pour accéder à l’étape suivante dans les meilleures conditions ? »

Si ce chemin se révèle irréaliste, parce que l’objectif de l’année qui arrive est objectivement inatteignable, il faut refaire la même chose avec le plan B. Ou trouver une solution réaliste qui ne rallonge pas trop le temps de parcours. Accepter une légère déviation pour rattraper plus vite la grande route …

Étape n°4 : C’est parti !

Maintenant que vous savez où vous allez cette année, et à quoi elle vous servira, il ne vous reste plus qu’à vous mettre en ordre de marche : un emploi du temps qui vous permette de répondre à vos besoins vitaux (aller en cours, fournir le travail personnel nécessaire, mais aussi dormir, manger, vous dépenser, vous détendre …), une organisation de vos journées, de vos semaines, de vos trimestres et de votre année qui vous permette de tenir la longueur, et de bonnes habitudes de travail. Beaucoup de ces points ont déjà été traités dans ce blog, n’hésitez pas à le parcourir !

Et si vous avez du mal à vous y mettre seul(e), il vous reste toujours la possibilité de vous faire coacher. Cela vous facilitera le travail, et vous apprendra à le faire par vous-même pour le reste de votre vie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *