Les cartes mentales pour apprendre et développer ses idées

Les cartes mentales – ou plus scientifiquement, les cartes heuristiques (du grec εὑρίσκω, je trouve) – constituent un outil précieux pour les élèves et les étudiants. En particulier, elles peuvent être d’un grand secours :

  • pour les élèves à la mémoire visuelle, qui ont besoin de faire et de voir pour apprendre,
  • pour les élèves dont l’esprit a tendance à « partir dans tous les sens », à « s’éparpiller », lorsqu’ils sont en recherche d’idées
  • ou au contraire pour ceux qui n’ont « jamais » d’idée.

En quoi consiste une carte mentale ?

Une carte mentale, c’est un schéma d’organisation d’idées, qui s’organisent autour d’un thème central, et s’étendent autour de lui par grands thèmes.

cartementale

Les principes des cartes mentales … en carte mentale

Comment les utiliser pour apprendre une leçon ?

  1. Transformer la leçon en carte mentale est un premier travail très formateur : cela oblige à repérer les grandes idées, puis à sélectionner les mots et les idées clés en les organisant logiquement entre eux, et en créant des liens.
  2. Une fois cette carte réalisée, elle permet des révisions rapides : toute la leçon apparaît sur une seule feuille, et on se remémore en la revoyant les différentes idées et leurs liens entre elles, qu’on avait fait apparaître lors du travail de conceptualisation de départ.
  3. Ces cartes peuvent, en plus, être facilement complétées avec ses propres informations en lien avec la leçon. Rappelez-vous : les élèves les plus efficaces sont ceux qui font des liens entre leurs différentes leçons (toutes matières confondues), et entre leurs leçons et leurs connaissances acquises en dehors de leur scolarité !

annc3a9es-dg-ch1

Une leçon d’Histoire sous forme de carte mentale

Comment les utiliser pour chercher des idées ?

Que l’on ait du mal à trouver des idées ou qu’on ait au contraire « trop » d’idées, les cartes mentales sont particulièrement utiles au moment de réaliser un brouillon. Pourquoi donc ?

  • Elles sont faciles à mettre en œuvre, et demandent peu de rédaction : on gagne du temps à les utiliser.
  • Si on manque d’idées, on en a toujours au moins quelques-unes … Ces idées, disposées sur le papier, autour du thème central, permettront d’en faire naître d’autres.

img_20160130_201214

Une carte mentale réalisée par un élève de 5e pour préparer un devoir d’expression écrite : on voit la recherche d’idées, puis le travail d’organisation des idées (numérotation pour organiser logiquement la description).

  • Si on a « trop d’idées », cela permet de les noter très vite, et de ne pas les perdre en cours de rédaction, et de se recadrer si on a tendance à laisser courir sa plume en oubliant le sujet ou le plan de départ …

Que faut-il pour faire des cartes mentales ?

C’est extrêmement économique, car vous avez déjà tout ce qu’il vous faut : du papier, des crayons, des feutres de couleur (pour les cartes à apprendre), et votre cerveau. Pour un brouillon, s’il faut aller vite, du papier et un crayon de papier suffiront.

Vous trouverez de nombreux conseils et exemples en tapant « carte mentale » ou « mindmap » dans votre moteur de recherche préféré. Mais n’oubliez pas : les meilleures cartes pour vous, ce sont les vôtres !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *