L’emploi du temps, votre meilleur ami

Ce titre peut vous sembler étrange … quand on est ado, qu’on est à la fin du mois d’août  et qu’on pense à son emploi du temps, les mots qui viennent à l’esprit sont « rentrée », « travail », « contraintes » … et d’autres que la décence de ce blog m’interdisent de transcrire ici. Et pourtant, un emploi du temps maîtrisé est une véritable clé de votre épanouissement.

La métaphore des cailloux

Cette métaphore illustre parfaitement l’idée que je voudrais vous faire passer … (en fait, au moins deux idées essentielles !)

Imaginez que vous ayez devant vous un bocal vide. Vous disposez de gros cailloux, de petits cailloux, de gravier et de sable pour le remplir. Dans quel ordre allez-vous y introduire ces différents objets pour avoir la chance d’y faire entrer le plus de choses différentes possible ? Allez-vous commencer par le sable, ou par le gravier, ou par les cailloux, petits ou gros ?

gros-caillouxSi vous commencez par y introduire le sable, il ne sera sans doute pas trop difficile d’y faire entrer du gravier, et s’il reste de la place, pas mal de petits cailloux. Mais à la fin, il est plus que probable qu’il reste bien peu de place pour les gros cailloux. Vous pourrez peut-être mettre quelques uns de ces gros cailloux dans votre bocal, mais pas tous.

En revanche, si vous suivez l’ordre inverse, et commencez par y introduire vos gros cailloux, vous pourrez y ajouter sans peine les petits cailloux qui viendront remplir le vide qui existe entre les gros cailloux. Et vous pourrez ensuite ajouter du gravier, car il reste de l’espace entre les petits cailloux. Et à la fin, vous pourrez encore faire couler du sable fin entre les interstices du gravier (et même de l’eau après le sable si le coeur vous en dit !).

Donner la priorité à l’essentiel …

Cette métaphore est souvent utilisée pour rappeler à ceux qui s’oublient dans le tourbillon de la vie qu’il faut identifier ses priorités pour savoir leur laisser la place qui convient dans leurs (pré)occupations. Si ce qui compte pour vous, c’est votre famille, cessez donc de consacrer tout votre temps à des futilités, et posez des limites claires afin de la préserver … Ce conseil est évidemment essentiel. Mais rarement pertinent pour les ados, qui ont rarement perdu de vue ce qui fait le sel de la vie, la famille et les amis en particulier !

… dans son organisation personnelle

En revanche, elle est très utile aux ados dans le domaine de l’organisation personnelle et la gestion du temps.

Le bocal représente le temps dont vous disposez, par exemple dans votre semaine. Ce temps n’est pas extensible.

Une semaine, c’est :

  • 7 journées
  • 168 heures
  • 10 080 minutes
  • 604 800 secondes

C’est à la fois très peu, et beaucoup. Tout dépend de la manière dont vous allez utiliser cette ressource. Si vous êtes du genre à être toujours en retard, à vous demander comment vous allez bien pouvoir faire pour être prêt en temps et en heure (pour partir en cours, rendre un devoir, être à l’aise pour un DST, arriver à votre entraînement de sport ou votre cours d’art … ou pour être prêt pour un examen ou un concours), il y a fort à parier que vous ne gérez pas votre temps de manière optimale, et que vous gagneriez à vous « cadrer » un peu.

Mais comment faire ? L’idée est d’utiliser la technique des cailloux pour établir chaque semaine un emploi du temps optimal.

  1. Lorsque vous aurez reçu votre emploi du temps de l’année scolaire, vous allez créer un document Excel (ou LibreOffice … bref une page de tableur) et le reporter dans un emploi du temps hebdomadaire qui couvre tout votre temps de veille raisonnable, du lundi au dimanche, de 7h à 22h par exemple.
  2. Vous allez y faire apparaître votre emploi du temps scolaire. Ca fait partie du non négociable. Les gros cailloux. Si gros que vous ne pouvez pas les déplacer ni les enlever (je vous entends ajouter « malheureusement », de l’autre côté de l’écran ! … et je compatis, vraiment.)
  3. Vous ajoutez ensuite ce qui compte vraiment pour vous, parce que ça vous aide à vous sentir bien, par exemple vos entraînements sportifs.
  4. Vous n’oubliez pas vos temps de vie en famille réguliers, et autres habitudes qui vous tiennent à coeur (non, passer quatre heures par jour sur les réseaux sociaux n’entre pas dans cette catégorie !)

    Exemple réel d'empli du temps de base. Je me garderai bien de commenter la lourdeur des horaires imposés aux élèves, qui sont très loin des 35 heures !

    Exemple réel d’emploi du temps de base. Je me garderai bien de commenter la lourdeur des horaires imposés aux élèves, qui sont très loin des 35 heures !

  5. À ce stade, vous obtenez un emploi du temps de base (exemple), qui vous servira toute l’année. Vous noterez la case « organisation S+1 » du dimanche soir. Cette tâche hebdomadaire est la clé de votre organisation tout au long de l’année.
  6. Chaque dimanche en fin de journée, donc, vous allez organiser votre semaine en imprimant votre emploi du temps de base, et en y ajoutant au fur et à mesure les petits cailloux (ce qui est important et doit forcément rentrer dans votre organisation : durant vos études, ça s’appelle le travail personnel … mais il y a aussi les rendez-vous et activités ponctuelles : un passage chez le dentiste, le mariage de la cousine, une séance shopping …), le gravier (ce qui est important pour vous, et dont vous ne pouvez pas vraiment vous passer longtemps : les petits plaisirs de la vie, le temps avec les amis …). Le temps qui vous reste, c’est les interstices où vient se glisser le superflu, qui s’y coulera avec une incroyable facilité, comme du sable. Il n’est pas question de l’éjecter de votre vie, mais de ne pas le laisser prendre la place d’autre chose de plus important.
  7. Une fois votre emploi du temps de la semaine rempli, vous l’affichez bien en vue de l’endroit où vous travaillez.

Quelques recommandations supplémentaires

Lorsque vous remplissez votre emploi du temps de la semaine à venir, ayez votre agenda sous la main, et pensez à anticiper. Qu’avez-vous à faire cette semaine ? Avez-vous du temps pour vous avancer sur des travaux importants (par exemple votre TPE, un DM ou une grosse disserte). N’oubliez pas de prévoir que certains enseignants peuvent ajouter du travail « urgent ». Votre emploi du temps ne doit pas être plein à craquer !!!!

Lorsque vous ajoutez des séances de travail personnel à votre emploi du temps, soyez précis : quelle matière ? quel objectif pour cette séance ?

Et surtout, n’oubliez pas :

  • de vous ménager une pause en rentrant de cours (après 6 à 8 heures de classe, vous l’avez amplement méritée !)
  • de prévoir un temps pour relire vos cours du jour : c’est le travail minimum à faire
  • que vous avez besoin de sommeil, et que travailler sur des écrans au delà de 21 heures peut nuire sérieusement à votre endormissement. En revanche, relire un cours pour le lendemain juste avant de vous coucher peut favoriser son assimilation. Si vous devez travailler après le dîner, organisez-vous pour ne plus avoir besoin d’écran !

Se tenir à son emploi du temps, trop dur ?

Non, c’est tout à fait réalisable si vous savez qu’il vous reste du temps pour vous une fois que vous avez fait ce que vous aviez à faire. Et aussi si vous prenez la résolution de ne pas avoir d’objet connecté à internet lorsque vous travaillez. Laissez votre téléphone en mode silencieux dans une autre pièce, utilisez un logiciel ou un module de navigateur « bloqueur » comme Leechblock pour Firefox, StayFocusd pour Chrome, SelfControl sur Mac OS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *