Pratiquer la CNV pour mieux s’entendre

Si vous avez du mal à communiquer avec votre ado, rassurez-vous : les difficultés de communication entre parents et adolescents sont un problème très courant, et avoir du mal à avoir des conversions sereines et fructueuses avec votre ado ne fait pas de vous de mauvais parents ! Mais ce n’est pas non plus une fatalité, et il existe des moyens d’améliorer la situation avant qu’ils ne deviennent adultes et quittent le nid familial … Parmi ces moyens, la CNV (pour Communication Non Violente) est sans doute le plus connu et le plus simple. Et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre !

Qu’est-ce que la CNV ?

La Communication Non Violente est un mode de communication modélisé par Marshall Rosenberg, docteur en psychologie et auteur de Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs). Inspirée à la fois des principes prônés par Carl Rogers (école de Palo Alto, pionnier des thérapies brèves) et de la non-violence de Gandhi, elle a pour ambition de favoriser la résolution des conflits, et d’être facile à apprendre et mettre en œuvre, avec un minimum de bonne volonté tout de même. C’est un des fondements des différentes approches de parentalité positive. Mais si vous n’avez pas pratiqué dès la naissance de vos enfants, pas de panique : elle s’apprend à tout âge.

Qu’est-ce que ça va nous apporter ?

Dans un premier temps, la Communication Non Violente va vous permettre de renouer le dialogue et de résoudre vos conflits avec vos enfants. Ce n’est pas rien, mais ce n’est pas tout !

En la pratiquant, vous la transmettez à vos enfants, qui pourront l’utiliser ailleurs, et toute leur vie, afin d’entretenir des relations plus harmonieuses avec leur entourage personnel et professionnel. D’ailleurs, vous aussi pouvez l’utiliser à l’extérieur du cercle familial. Plus vous l’appliquerez, plus cela deviendra naturel, et vous verrez que vous gagnerez en sérénité, car adopter cette manière de communiquer influe aussi sur notre manière de voir et de ressentir le monde.

La pratique de la CNV permettra aussi à vos enfants à développer leur intelligence émotionnelle, c’est-à-dire, en quelques mots, leur capacité à reconnaître, comprendre, maîtriser leurs propres émotions et celles des autres, et à mieux maîtriser ainsi leurs relations interpersonnelles. Or, il est reconnu que l’intelligence émotionnelle est au moins aussi déterminante que le QI  dans notre réussite personnelle et professionnelle, et contribue grandement à notre bien-être psychique.

D’accord. Alors que faut-il faire pour pratiquer la CNV ?

Adopter la posture de la girafe ! Ce n’est pas du yoga, juste une image pour décrire la bienveillance et l’ouverture du cœur nécessaires à la CNV. La girafe est en effet le mammifère terrestre doté du plus gros cœur … c’est aussi un animal pacifique, qui n’a pas de prédateurs, et qui sait prendre de la hauteur !

La communication « girafe » s’oppose à la communication « chacal ». Cela peut se résumer en un tableau :

La posture « chacal » La posture « girafe »
Juger

Étiqueter, diagnostiquer

Exiger, manipuler, faire du chantage

Culpabiliser

« Il faut … »

« C’est comme ça et pas autrement »

« On n’a pas le choix »

« Tu es trop … / pas assez … »

Bienveillance

Non jugement

Ecoute de soi et des autres

Empathie

Ouverture

« Je me sens … »

« J’ai besoin de … »

« J’aimerais que … »

Entretient et accentue les conflits Favorise la résolution des conflits

 

Lorsqu’on communique en CNV sur un sujet qui pourrait occasionner un conflit, on suit le schéma suivant :

O pour observation – S pour sentiments (ou émotions) – B pour besoin –  D pour demande.

bonhomme_osbd-svgPar exemple, plutôt que de dire à son ado :

« Ce n’est pas possible de mettre un tel bazar ! Range ta chambre, et vite, sinon tu es privé-e de sortie ! »,

on préférera :

« Quand je vois toutes tes affaires par terre (O), je me sens mal à l’aise (S), car j’ai besoin de vivre dans un environnement calme et ordonné (B). Est-ce que tu pourrais ranger ce qui se trouve par terre et ranger ta chambre, s’il-te-plaît ? (D) »

La formulation peut sembler manquer de naturel, c’est certain … à vous de l’adapter, tout en restant aussi fidèle que possible à la philosophie  de la CNV, c’est à dire en privilégiant une posture non jugeante, l’expression de vos sentiments et de vos besoins, dans le respect de la personne à qui vous vous adressez.

Au début vous aurez besoin de répéter vos demandes, mais ça finira par devenir naturel !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *