7 profils d’apprentissage, et des besoins différents

Nous sommes tous différents, et c’est tant mieux. Mais en classe, ce n’est pas simple de gérer toutes ces différences, autant pour les enseignants que pour les élèves eux-mêmes. Et à la maison, entre parents et enfants, ce n’est pas forcément simple de se comprendre à l’heure des devoirs non plus. Souvent, on met en avant les différences cognitives : est-on visuel, auditif, kinesthésique ? Peut-on davantage s’appuyer sur son intelligence verbale, logico-mathématique, naturaliste … ? Mais la personnalité est aussi une variable essentielle à prendre en compte. Ainsi, Jean-François Michel a mis en évidence 7 profils d’apprentissage, qui appellent des attitudes différentes de la part des enseignants et des parents.

Quels sont ces 7 profils d’apprentissage ?

1.      Le perfectionniste

Le perfectionniste est un élève modèle : il est organisé, honnête, discipliné, travailleur. Comme il a toujours peur de ne pas être à la hauteur, il se montre très méticuleux. Mais en même temps, il voit toujours le détail « qui cloche » et a du mal à accorder sa confiance. Et s’il n’est pas en confiance, il peut vite se retrouver en difficulté.

L’élève perfectionniste a besoin de recevoir beaucoup d’informations, précises, fiables, et de savoir où il va et ce qu’on attend de lui. Il n’a pas besoin de feed-back négatifs : il se les administre très bien tout seul. En revanche, les retours positifs (et justifiés) sont essentiels pour l’encourager.

Et pour vivre une vie plus épanouie, il a sans doute besoin, aussi, d’être rassuré sur l’amour inconditionnel de son entourage, et qu’on lui accorde clairement le droit à l’erreur.

2.      L’aimable

L’aimable est un élève agréable. Il est gentil, serviable, facile à vivre, toujours prêt à aider les autres. En fait, il ne supporte pas le conflit et a bien du mal à dire non.

Ce dont il a besoin, c’est de relations bienveillantes, d’encouragements et de patience. Mais aussi de comprendre le pourquoi des choses, et donc qu’on le lui explique de manière claire.

Il peut aussi souffrir d’un manque d’estime de soi, ce qui entraîne un manque d’affirmation de soi, et peut devenir handicapant à terme. Lui apprendre à se connaître et à s’aimer, avec ses qualités et ses défauts, serait sans doute un plus pour lui.

3.      L’intellectuel

L’intellectuel aime savoir pour savoir. Il se montre sérieux, discipliné, mais aussi plutôt introverti. Il écoute beaucoup et pose peu de questions. Il n’aime pas dérangé et préfère souvent travailler seul.

Il a avant tout besoin d’être nourri intellectuellement, de recevoir des informations nombreuses, précises, d’approfondir. Il est à l’aise face à des cours magistraux, mais nettement moins dans des situations d’apprentissage « en situation », qui peuvent le déstabiliser.

Pour son avenir professionnel, et quel que soit le domaine dans lequel il souhaite s’orienter, il est pourtant important qu’il apprenne progressivement à travailler de manière collaborative, qu’il accepte que les autres fassent autrement que lui, et parfois moins vite. Mais il a particulièrement besoin d’être accompagné dans cet apprentissage.

typologie_sept_bd

4.      Le dynamique

Le dynamique, au contraire de l’intellectuel, est un extraverti. Il a du mal à tenir en place, et aime parler et se mettre en avant. Il recherche la réussite et aime résoudre des problèmes avec les autres.

Il a besoin qu’on lui donne l’occasion d’être actif dans ses apprentissages, car sinon, il a tendance à s’activer tout de même, mais de manière contre-productive ! Il a aussi besoin de savoir à quoi va servir ce qu’il apprend, autant que faire se peut. Il est très sensible aux encouragements, mais ne supporte pas du tout de perdre la face : les remarques négatives en public sont donc à proscrire avec lui, car cela peut très vite le démotiver.

Avoir un objet à manipuler en toute discrétion peut lui être d’une grande aide pour se concentrer, et être suffisamment calme pour ne pas gêner son entourage.

5.      L’enthousiaste

L’enthousiaste est un joyeux drille. Il aime l’humour, et faire rire les autres, sans aucune arrière-pensée. En revanche, il peut avoir du mal à respecter l’autorité, et à faire face aux problèmes. En d’autres termes, il est le plus souvent optimiste, mais pas toujours réaliste, et peut avoir à aller au bout de son travail.

Il a besoin, pour progresser, d’apprentissages assez ludiques, et plutôt pratiques, et qu’on valorise sa participation. Il a besoin de savoir à quoi va servir ce qu’il apprend et il apprendra mieux par petits modules ; c’est sans doute lui qui profitera le mieux des « serious games ». On gérera mieux son côté « clown » en le prenant pour ce qu’il est : non pas de l’insubordination, mais le besoin de détendre l’atmosphère. Mieux vaut, avec lui, se concentrer sur quelques règles de discipline essentielles.

6.      L’émotionnel

L’émotionnel est souvent un artiste dans l’âme : il aime la créativité, l’originalité, le Beau. Mais il peut aussi exprimer ses émotions d’une manière un peu théâtrale, et passer d’une humeur à l’autre très rapidement.

Comme l’aimable, il fonctionne très fortement à l’affectif. Il a besoin de se sentir aimé, soutenu, compris, et reconnu dans son originalité. Il vaut mieux lui laisser le temps de digérer ses émotions, en se montrant attentif sans devenir intrusif. Comme il a souvent du mal à s’organiser, il est utile de lui fixer un cadre de travail, avec des étapes précises.

Pour l’aider à mieux gérer ses émotions, il est important de lui apprendre à les comprendre et à mettre des mots dessus, afin que celles-ci ne le submergent pas.

7.      Le rebelle

Le rebelle est souvent en difficulté, car son mode de fonctionnement est à l’opposé de celui de l’école traditionnelle. Il est « turbulent », aime les défis, cherche à s’imposer, et apprend mieux en bougeant, en faisant. Il peut passer très vite d’une grande gentillesse à des remarques cinglantes, voire méchantes. En fait, il ne connaît pas la demi-mesure.

Il a besoin d’une autorité qui lui résiste, de règles fermes, de limites « qui tiennent ». Peu sensible aux encouragements, on peut avoir prise sur lui en le mettant au défi. Les « rebelles » ont du mal à supporter d’être enfermés en classe : ils profiteront mieux d’enseignements pratiques, où ils seront plus facilement en réussite, pour peu que l’encadrement leur semble assez solide.

 

D’accord, mais comment agir face à tous ces profils différents ?

Parent ou enseignant, vous vous êtes vous-même reconnu dans un de ces profils. Vous avez aussi reconnu, sans doute, vos élèves ou vos enfants derrière d’autres portraits … Avant même de se demander comment agir, il est important d’avoir conscience de ces modes de fonctionnement qui varient d’une personne à l’autre. Ce qui a été bon pour vous ne l’est pas forcément pour les autres, et certains ont même des besoins opposés aux vôtres. Cela semble tomber sous le sens, mais la pratique montre que beaucoup d’adultes n’en ont pas conscience.

Mais si chaque profil a des besoins différents, comment faire pratiquement, en classe ou à la maison ?

typologie_sept_b

Face à un groupe, il vaut mieux garder une attitude qui mêle solidité (respect de principes directeurs, de grandes règles) et souplesse, capacité d’adaptation aux besoins de chacun. Et avoir conscience de ce qui tient de sa propre personnalité, sans chercher à trop la contraindre, ce qui serait très difficile à faire sur le long terme. L’équilibre n’est pas facile à trouver, et on peut trébucher. On a beau être enseignant, on n’en est pas moins humain !

A la maison, ou dans des entretiens en tête-à-tête, il est plus simple d’adapter son intervention aux besoins de l’élève, quand on les a compris. Ajuster les approches, les méthodes, sa propre posture demande simplement un peu de recul et un minimum d’empathie.

Il peut aussi être utile de faire prendre conscience au jeune de son mode de fonctionnement, sans toutefois chercher à l’enfermer dans une case. Car chaque mode de fonctionnement a ses limites, et un bon accompagnement vise à aider à dépasser ces limites.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *